P

PANNE :

Pièce de charpente posée sur les arbalétriers ou sur les murs de refends et généralement disposée perpendiculairement à la ligne de plus grande ente de la toiture. Les chevrons sont fixés sur les pannes.

PANNETON :

Accessoire métallique de fixation des tuiles à emboitement. Désigne également l’appendice saillant sous les tuiles à emboitement percé d’un trou et servant au passage d’un fil métallique pour la fixation des tuiles aux liteaux ou aux chevrons.

PANNETONNAGE :

Opération de fixation des tuiles à l’aide des pannetons.

PARE – VAPEUR :

Elément disposé sous l’isolation du comble ou du rampant et destiné à limiter le transfert de vapeur d’eau au travers de la paroi séparant l’espace intérieur occupé de l’espace sous couverture.

PATINE :

Sorte de glacis, de vernis naturel, recouvrant la surface des objets, à l'effet du temps. S'imite artificiellement (voir nos teintes SILVACANE).

PENETRATION :

Passage des différents éléments techniques type VMC.

PENETRATION CONTINU :

Intersection de grande dimension d’un versant par un ouvrage vertical en dépassement qui selon l’orientation de cette intersection, délimite une rive latérale, haute, basse ou oblique.

PENETRATION DISCONTINUE :

Pénétration de faibles dimensions par rapport au versant qui l’entoure sur tout son pourtour (exemple souche de cheminée, fenêtre de toit,  etc.).

PENTE :

Déclivité d’un versant(ou d’une gouttière, d’une noue, d’un arêtier) par rapport à l’horizontale. Cette valeur s’exprime par le rapport entre le dénivelé et la longueur horizontale (en pourcentage ou en mètre par mètre). On a parfois recours à l’expression de l’inclinaison du versant qui, elle, s’exprime en degrés. La pente de couverture est celle de l’ensemble du versant et non celle des tuiles considérées isolément.

PIGNON :

Mur extérieur qui porte les pannes à une de leurs extrémités. La rencontre d’un versant, contre ou sur un pignon, délimite une rive latérale de couverture.

PINCE :

En zinguerie, pliure formant le rabattement complet d'une partie de la feuille de métal contre elle-même.

PLAN CARRE :

Surface dans laquelle on ne trouve que des tuiles, sans aucun accessoire.

PLAQUE PROFILEE SUPPORT DE TUILES CANAL :

Elément de couverture en matériau mince rigidifié par des ondes ou des nervures dont l’espacement et la géométrie permettent le support et le calage des tuiles canal.

PLATELAGE :

Ensemble de planches (voliges) assemblées bord à bord.

POINCON :

Point de rencontre, soit du faîtage et des arêtiers entre eux, soit des arêtiers entre eux lorsqu’il n’y a pas de faitage. Par extension, pièce de terre cuite coiffant la « rencontre ».

POSE A JOINTS DECALES(ou joints croisés) :

Principe de pose où les joints latéraux entre les tuiles ne coïncident pas, sur un rang de tuiles, avec les joints latéraux des tuiles des rangs inférieur et supérieur.

POSE A JOINTS DROITS :

Principe de pose où les joints latéraux entre les tuiles coïncident sur tous les rangs de tuiles.

POSE A SEC :

Type de pose facile et rapide des éléments de la toiture, sans aucun risque de fissuration du mortier lorsque la charpente travaille. En cas d'intervention pour réparation, le système à sec est démontable.

PUREAU :

Partie apparente des tuiles après leur mise en œuvre.

Retour